Passer le menu

Henri IV - le règne interrompu

Ecouter les morceaux de musique

Cantatz a Diu navèra canta

Pierre Davantes

Source musicale : ‘Eustache Du Caurroy : Requiem pour les funérailles d’Henri IV et musiques du règne du roi de France et de Navarre’ ; ensemble Jacques Moderne ; dir. Joël Suhubiette ; Calliope CAL 9295 (1999).

Légende

On découvre ici les deux premières strophes d’une traduction en béarnais du psaume 96, extraite de Los Psalmes de David metuts en rima bernesa (Orthez, Louis Rabier, 1583). Dédiées à Henri, roi de Navarre depuis 1572, et publiées en 1583, ces traductions furent réalisées par Arnaud de Salette entre 1568 et 1571 à la demande de la reine Jeanne d’Albret. Calquées sur la métrique des psaumes de Clément Marot et Théodore de Bèze, les versions béarnaises de Salette sont, comme leurs modèles, accompagnées des mélodies du Psautier de Genève (1562).
Le psaume 96, Cantatz a Diu navèra canta, est ici adapté à une harmonisation à 4 voix, note contre note, de la mélodie huguenote extraite des Pseaumes mis en rime françoise, par Clément Marot et Théodore de Bèze, mis en musique à quatre parties (1565) par le compositeur lyonnais Claude Goudimel (ca 1510-1572), qui périt durant le massacre de la Saint-Barthélémy.

Texte

Aquest’ psalme apèra tots pòbles a cantar las laudors de Diu e contén una profecia deu règne de Crist, jus lo quau tot lo món devè estar redusit en union e obediança de fe.

Cantatz a Diu navèra canta !
Tu tanben tota tèrra canta !
Cantatz haut e benedisetz
Son sant nom e tostemps disetz
Son salut e aida puishanta !

Contatz sos hauts féits e sa glòria
A las gents per tot territòri !
Car gran laudable e redobtat
Sus los dius eth es per vertat,
Deus quaus lo món hè la memòria.

Car los dius que las gents onoran
Ne son qu’idòlas qu’eths adoran.
Mès los cèus son hèits deu Senhor,
Trionfe, glòria e tot onor
Davant sa magestat demoran.

Tota fòrça e tot’ excel’encia
En sa maison hè residéncia ;
Balhatz donc, pòbles, balhatz lèu
Tota glòria au gran Diu deu céu
E tota fòrça ab reveréncia.



texte original de Théodore de Bèze :
« D’autant que ce Pseaume appelle tous peuples pour chanter les louanges de Dieu, il contient une prophetie du regne de Jesus-Christ, sous lequel tout le monde devoit estre reduit en union et obeissance de foy.

Chantez à Dieu chanson nouvelle,
Chantez, ô tere universelle,
Chantez, & son nom benissez,
Et de jour en jour anoncez,
Sa delivrance solennelle.

Preschez à tous peuples sa gloire,
Et de ses grans faicts la memoire :
Car il est grand, & sans douter,
Plus à louer & redouter
Que tous les dieux qu’on sçauroit croire.

Car ces dieux qui les gens estonnent,
Ne sont qu’un rien ou ils s’asdonnent ;
Mais l’Eternel a fait les cieux,
Force & empire glorieux
Vont devant luy, & l’environnerent.

Puissance & majesté sans feinte,
Se tienent en sa maison saincte :
Sus donques tous peuples, venez,
Toute force & gloire donnez
A l’Eternel en toute crainte. »

(Les Pseaumes mis en rime françoise, par Clément Marot, & Théodore de Bèze,
[Genève], J. Bonnefoy [pour A. Vincent], 1563)

Bienvenue sur le site Henri 4
/1/ Vous souhaitez voir ce site en version flash, ce site nécessite donc que votre poste soit équipé du flash player et que soit activé le javascript sur votre navigateur.

/2/ Si vous n'avez pas flash installé sur votre ordinateur, vous pouvez consulter la version accessible du site.

/3/ Vous pouvez consulter la version mobile du site.
Version accessible