Passer le menu

Henri IV - le règne interrompu

Le territoire

Partie 1/2

Avec une superficie de 450 000 km², le royaume d’Henri IV couvrirait environ les 4/5 de la France actuelle. Malgré tout, à l’échelle du temps et en tenant compte de l’hétérogénéité des territoires qui le composent, le territoire administré par le roi est immense.

Si l’on s’en tient au moyen de transport le plus utilisé à l’époque, un cavalier peut parcourir en moyenne 40 à 50 km par jour sur des chemins souvent en mauvais état et jalonnés de péages. Charles Estienne, auteur d’un ouvrage intitulé Le guide des chemins de France (1552), estime qu’il faut à un cavalier ordinaire 19 journées pour parcourir le royaume du Nord au Sud et 22 journées d’Est en Ouest. Concrètement depuis Paris, en voyageant à cheval, il faut 7 jours pour aller à Bordeaux, 8 à 10 pour rallier Lyon et 16 à 20 pour atteindre Marseille… Ainsi, la France du XVIe siècle est à bien des égards beaucoup plus vaste que le continent européen pour un Français d’aujourd’hui. On comprend mieux les difficultés rencontrées pour gouverner ce territoire également marqué par une multitude de langues et de cultures diverses, et la volonté alors affichée par Henri IV et son entourage de tenter de rationnaliser son administration.

Les frontières, même s’il l’on voit s’esquisser la forme hexagonale, sont différentes de celles que nous connaissons aujourd’hui. Diverses régions faisant aujourd’hui partie du territoire, relèvent d’autres souverainetés. Par ailleurs, plusieurs enclaves étrangères (Calais, Comtat-Venaissin etc.) parsèment le royaume de France.

Médias associés à cette fiche

Titre du média : Le royaume de France sous Henri IV

Carte de la France sous Henri IV avec les principales villes sous Henri IV
Commentaire :
La carte du royaume sous Henri IV est différente de celle de la France actuelle dont les frontières sont représentées en pointillés. Au Nord, la Flandre et l’Artois sont deux comtés intégrés aux Pays-Bas et à ce titre dans l’orbite espagnole. À l’Est, l’Alsace et la Lorraine appartiennent au Saint-Empire, à l’exclusion de trois villes : Metz, Toul et Verdun, qui forment la province des Trois-Évêchés, véritable enclave française. La Franche-Comté appartient aux Habsbourg. La Bresse, le Bugey et le pays de Gex ne sont intégrés par Henri IV qu’après 1601 et la Savoie et Nice qu’en 1860. Plus au Sud, la Corse et le Roussillon appartiennent respectivement à Gênes et à l’Espagne.
Légende :
Le royaume de France sous Henri IV

Titre du média : Carte du royaume de France à la fin du XVIe siècle

Carte ancienne du royaume de France à la fin du XVIe siècle
© Archives nationales
Légende :
Carte du royaume de France à la fin du XVIe siècle, Nova Totius Galliae Descriptio

Titre du média : Carte du royaume de France en 1590

Carte (ancienne) du royaume de France en 1590
© Archives nationales
Légende :
Carte du royaume de France en 1590. Gallia

Titre du média : Le bourg et château de Montmélian

Bourg et château de Montmélian (Savoie)
© BnF
Commentaire :
Montmélian se trouve en Savoie, territoire qui fait l’objet d’une conquête par Henri IV sur le duc de Savoie en 1600.
Légende :
Le bourg et château de Montmélian, In Topographie françoise, ou Représentations de plusieurs villes, bourgs, plans, chasteaux, maisons de plaisance, ruines et vestiges d'antiquitez du royaume de France / dessignez par defunct Claude Chastillon et autres, et mis en lumière par Jean Boisseau,... – Paris, Boisseau, 1648. Département des imprimés de la Bibliothèque nationale de France, RES L 15-7

Titre du média : Henri IV à cheval

Portrait d'Henri IV sur son cheval cabré
© Musée national du château de Pau / Jean-Yves Chermeux
Commentaire :
Henri, cavalier exceptionnel et roi mobile par excellence, « monte à cheval pour [se] désennuyer » comme il l’écrit en septembre 1590. Il surprend ses contemporains par sa résistance, capable par exemple de passer 15 heures en selle sans manger après la bataille d’Arques !
Légende :
Henri IV à cheval, gravure par Thomas de Leu, 1596. Musée national du château de Pau, P. 937

Partie 2/2

À l’intérieur des frontières, un inextricable enchevêtrement de territoires aux statuts divers complique encore le processus de centralisation administrative. Il convient de distinguer d’abord ce qui relève du domaine royal. Il s’agit des terres appartenant directement au roi et qui sont sensées lui procurer les revenus pour son train de vie. Ces possessions sont dites inaliénables, mais il peut arriver que le roi, ayant besoin d’argent, en vende une partie.

Il y a ensuite les apanages. Ce sont des biens détachés du domaine et donnés par le roi à ses cadets. Les bénéfices qui y sont attachés permettent non seulement aux apanagistes de soutenir leur train de vie mais aussi d’entretenir leur clientèle. Henri de Navarre reçoit ainsi le duché d’Alençon à la mort de François, frère de Charles IX et d’Henri III, en 1584.

Enfin, il existe de grands fiefs, appartenant à de grandes lignées, et qui peuvent porter ombrage à la puissance du roi lorsque des stratégies d’alliances matrimoniales réunissent ces terres pour former de puissants ensembles territoriaux.

Ainsi, Henri de Navarre se retrouve-t-il, avant son accession au trône, à la tête d’un nombre impressionnant de terres héritées de ses ancêtres. En réunissant à la fois l’héritage territorial des Foix-Albrets et celui des Bourbons-Vendôme, en étant souverain de son État de Navarre, Henri devient alors ce que les historiens anglais appellent un « sujet superpuissant » (overmighty subject). Le risque était grand pour le roi de France de voir se constituer un pouvoir concurrent. L’absence d’héritier mâle pour le dernier Valois devait finalement écarter ce danger en offrant le trône au roi de Navarre.

Médias associés à cette fiche

Titre du média : Les possessions d’Henri IV avant son accession au trône

Territoires hérités par Henri IV des Bourbons et des Albret
Commentaire :
Il faut attendre 1607 pour voir intégrés ses biens personnels à la couronne de France et même 1620 pour la Navarre et le Béarn.
Légende :
Les possessions d’Henri IV avant son accession au trône. Source : Henri IV. Le règne de la tolérance, par Jean-Paul Desprat et Jacques Thibau. Paris, Gallimard (Découverte Histoire)

Titre du média : Royaume de Navarre

Carte ancienne du royaume de Navarre
© Archives nationales
Légende :
Royaume de Navarre

Titre du média : Nouvelle description du Royaume de Navarre

Carte ancienne du royaume de Navarre
© Archives nationales
Légende :
Nouvelle description du Royaume de Navarre

Titre du média : Carte particulière du Royaume de Navarre

Carte ancienne du royaume de Navarre
© Archives nationales
Légende :
Carte particulière du Royaume de Navarre

Titre du média : Carte de la Navarre (Espagne et France)

Carte ancienne du royaume de Navarre
© Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
Légende :
Carte de la Navarre (Espagne et France), Sanson d’Abbeville ; J. Samer, graveur, 1652 (gravure couleur). AD des Pyrénées-Atlantiques, 1 F i. 4/1.

Titre du média : Principatus Benearnia / La principauté de Béarn

Carte ancienne du Béarn
© Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
Légende :
Principatus Benearnia / La principauté de Béarn, gravure couleur par Evert Symons et Hamers, graveurs, v. 1630, AD des Pyrénées-Atlantiques, 1 F i ½

Titre du média : Édit d’union de l’ancien domaine du roy à la couronne

Édit d’union de l’ancien domaine du roi à la couronne
© Archives nationales
Légende :
Édit d’union de l’ancien domaine du roy à la couronne. Copie dans le registre du Domaine de Navarre uny à la couronne,1609, registre manuscrit, couverture en parchemin. Archives nationales, 120 AP 15

Titre du média : La France en deuil (frontispice)

Allégorie représentant la Navarre au chevet du roi mort
© Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
Légende :
La France en deuil (frontispice), P. de Lostal, La Navarre en deuil, Rouen, 1611, cat. n° 68, AD des Pyrénées-Atlantiques, U. 3005/2R

Titre du média : Les armes de France et de Navarre

Bas-relief représentant les armes de France et de Navarre
© RMN / Gérard Blot
Légende :
Les armes de France et de Navarre. Atelier de Mathieu Jacquet. Sculpture en marbre blanc, XVIIe siècle. Musée national du château de Fontainebleau

Titre du média : Abrégé de l’histoire du Royaume de Navarre

Miniature de l'"Abrégé de l’histoire du Royaume de Navarre"
© Musée national du château de Pau / Jean-Yves Chermeux
Légende :
Abrégé de l’histoire du Royaume de Navarre, manuscrit relié pleine peau orné de blasons et d’armoiries en couleur, vers 1605. Page de titre. Musée national du château de Pau, BP. 6104
Bienvenue sur le site Henri 4
/1/ Vous souhaitez voir ce site en version flash, ce site nécessite donc que votre poste soit équipé du flash player et que soit activé le javascript sur votre navigateur.

/2/ Si vous n'avez pas flash installé sur votre ordinateur, vous pouvez consulter la version accessible du site.

/3/ Vous pouvez consulter la version mobile du site.
Version accessible