Passer le menu

Henri IV - le règne interrompu

La septième guerre (1579-1580)

Malgré la conclusion de la paix, les prises d’armes et « coups de main » recommencent, menés pour l’essentiel par le prince de Condé pour les réformés. Il décide de prendre La Fère le 29 novembre 1579. C’est le début de la septième guerre, dite « guerre des amoureux » car, selon la tradition initiée par Agrippa d’Aubigné, c’est à cause de Marguerite de Valois et de ses intrigues amoureuses que les hostilités auraient repris. Cette guerre n’a pas l’ampleur des précédentes. En premier lieu, elle n’intéresse pas toutes les communautés protestantes. Certains « fiefs » historiques tels que La Rochelle ou l’immense majorité du Languedoc ne bougent pas. Ensuite Henri de Navarre lui-même semble d’abord vouloir rester neutre avant de s’engager plus tard, en réaction aux actions du maréchal de Biron en Guyenne. En dépit de son coup d’éclat au siège de Cahors (28 mai-1er juin 1580) où Henri laisse entrevoir de belles aptitudes militaires, les opérations tournent en faveur du camp royal. Les négociations s’engagent par l’entremise du duc d’Anjou. Elles débouchent sur la signature du traité du Fleix le 26 novembre 1580, confirmé par Henri III le 26 décembre de la même année.

Entre la signature du traité du Fleix en 1580 et l’édit de Nantes, le chemin est encore long. Le premier offre un répit de quatre ans aux belligérants. Mais le 10  juin 1584, François d’Anjou, frère d’Henri III et successeur désigné en l’absence d’héritier du couple royal, meurt de la tuberculose. La perspective de voir accéder au trône Henri de Navarre, protestant et relaps mais héritier en vertu de la loi salique, hérisse les catholiques les plus fervents. Leur réaction ne se fait pas attendre et en septembre 1584, emmenés une nouvelle fois par les Guise, ils créent une ligue nobiliaire. Presque simultanément une « Sainte Ligue », roturière et radicale, est créée à Paris.

Médias associés à cette fiche

Titre du média : Procession de la Ligue

Procession de la Ligue à Paris, en 1590 ou 1593.
© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
Légende :
Procession de la Ligue, sortant de l'arcade Saint-Jean de l'Hôtel de Ville, en 1590 ou 1593. Anonyme. Huile sur toile. Musée Carnavalet

Titre du média : Le maréchal Armand de Gontaud-Biron

Portrait du maréchal Armand de Gontaud-Biron
© Musée national du château de Pau / Jean-Yves Chermeux
Légende :
Le maréchal Armand de Gontaud-Biron (1524-1592), peinture, école française,XVIIe s. Musée national du château de Pau, DP 53.2.36

Titre du média : Armand de Gontaud, baron de Biron

Portrait d'Armand de Gontaud, baron de Biron
© RMN / René-Gabriel Ojéda
Légende :
Armand de Gontaud, baron de Biron (1524-1592) dessin par Thierry Bellange, XVIIe s. Musée national du château de Pau, P.78.9.1.12
Bienvenue sur le site Henri 4
/1/ Vous souhaitez voir ce site en version flash, ce site nécessite donc que votre poste soit équipé du flash player et que soit activé le javascript sur votre navigateur.

/2/ Si vous n'avez pas flash installé sur votre ordinateur, vous pouvez consulter la version accessible du site.

/3/ Vous pouvez consulter la version mobile du site.
Version accessible